Pages Navigation Menu

Y a-t-il des contre indications à l’acide hyaluronique ?

C’est un des produits de comblement des rides les plus sûrs. Il existe très peu de contre-indications aux injections d’acide hyaluronique à part les maladies cutanées et le diabète.

Avant toute injection d’acide H, le dermatologue au cours d’une consultation préalable vous examinera afin de déterminer les produits à utiliser et les zones à corriger et si médicalement vous pouvez bénéficier de ce type de traitement en vous interrogeant sur votre passé médical, la prise éventuelle de médicaments, votre état de santé actuel.

Un devis mentionnant le type de produit qui sera utilisé et les localisations à traiter, les honoraires, ainsi que la mention des éventuels effets secondaires possibles, vous sera remis avant les injections.

Une liste des produits de comblement des rides est disponible sur le site de l’AFSSAPS.

Seuls des produits résorbables, gage d’un maximum de sécurité, doivent être utilisés, les principaux sont à base d’acide hyaluronique mais aussi d’hydroxylapatite de calcium, produit nettement moins utilisé en Europe.

Les produits dans les seringues sont adaptables au cas par cas, on parle « d’injections personnalisées ». Donc, tous les types de peau peuvent prétendre à des injections d’HA. Même les peaux noires (plus épaisses et plus sensibles aux cicatrices que les autres) peuvent en bénéficier.

Et surtout, seul un praticien expérimenté saura sélectionner les bons produits appropriés aux particularités de vos rides.

Bien que l’acide hyaluronique reste le produit le plus sûr du marché des injectables antirides, des effets inflammatoires peuvent apparaître. Ce risque allergique a été signalé, mais il est extrêmement faible (1 cas de réaction d’hypersensibilité sur 2000 a été rapporté).

De plus, l’aspect résorbable de l’acide hyaluronique se révèle être un avantage car les incidents, quand ils ont lieu, sont généralement transitoires. Toutefois, si une réaction persiste plus d’une semaine après une injection, avertissez votre praticien.

Et bien sûr, en cas de grossesse et d’allaitement il vaut mieux éviter toutes injections d’HA.

Enfin, si vous souffrez de maladies autoimmunes, de fortes pathologies allergiques évolutives ou si vous êtes une personne sujette aux granulomes, vous êtes considérés “à risque”.

Faîtes un test de tolérance avant de vous lancer.

Le test de tolérance à l’acide hyaluronique

Même si on ne connaît pas de risques majeurs aux injections d’acide hyaluronique, on doit rester prudent. Il est bon de pratiquer un test de tolérance au préalable. Cet essai consiste à injecter une goutte d’HA dans l’avant bras et d’attendre une semaine.

Si ça rougit ou si ça démange, il vaut mieux renoncer à en injecter dans les rides du visage.

Il existe des acides hyaluroniques d’origine synthétique, donc sans protéine animale. Il n’est pas nécessaire de pratiquer un test avant l’injection comme avec le collagène.

 

Retour au Sommaire : Coaching Acide Hyaluronique