Pages Navigation Menu

Une manucure comme une vraie pro : mode d’emploi

Une fois vos mains bichonnées, manucure et vernis vont sublimer leur beauté. Les coaches de Coquettissime vous détaillent les 4 étapes d’une manucure à la maison pour obtenir des ongles parfaits.

Étape 1 : la mise en forme !

Avant tout, comme vous le feriez pour le visage, démaquillez complètement vos ongles. Pour cela, imbibez votre coton de dissolvant. Posez-le sur l’ongle quelques secondes pour qu’il s’imprègne, puis enlevez-le d’un coup.

Ensuite sculptez votre ongle en limant toujours parallèle aux ongles et ne pas faire de va-et-vient. Limez vos ongles toujours dans le même sens pour ne pas abîmer la kératine les rendre fragiles et cassants. Le bout n’est pas net.  De plus, mieux vaut les limer que les couper au ciseau ou au coupe-ongles, vous éviterez ainsi de casser les fibres et de rendre les ongles fragiles. Enfin, choisissez une lime en carton souple qui n’abîme pas la kératine, plutôt qu’une lime en fer, trop agressive.

C’est le moment de vous décidez sur la forme de vos ongles : arrondie ou carrée. L’astuce ? Pour avoir des ongles carrés, on lime légèrement sur le côté pour arrondir. Pour un fini plus arrondi, on doit, cette fois, s’attarder sur les bords pour accentuer la courbe.

C’est aussi le moment de réparer les petits bobos. Des stries ou des ongles jaunes ? Utiliser le polissoir et effacer après quelques passages ces manifestations disgracieuses. Attention tout de même de ne pas abuser de l’objet, au risque de fragiliser l’ongle.

 

Étape 2 : le bain stratégique !

Préparez un petit bol avec de l’eau tiède pour ramollir les peaux. Ni trop chaud, ni trop froide, car la peau de nos mains est fragile et un écart de température trop important pourrait l’agresser. Vous pouvez aussi y ajouter un peu d’huile de paraffine pour hydrater en même temps ou de l’Hexomédine pour les désinfecter. Le trempage ne doit pas être trop long (de 45 secondes à 1 minute). On essuie bien, sans frotter, pour préparer la prochaine étape.

Étape 3 : le domptage des cuticules !

Occupez-vous ensuite des petites peaux du contour de l’ongle qui les empêchent de bien pousser : il existe des lotions « spéciales cuticules  » qui les ramollissent et permettent de les repousser facilement avec un bâton de buis.

Utiliser ce gel émollient spécifique sur tout le pourtour de l’ongle. Masser quelques minutes au doigt pour aider à décoller les cuticules. Ensuite, se munir d’un bâton en métal, plus efficace que celui en buis, et repousser les petites peaux.

Cela doit se faire sans effort et sans douleur. Si elles ont du mal à partir, ne vous acharnez pas. Et adoptez au quotidien la pose d’une huile spécifique ramollissante sur les cuticules. C’est un travail sur le long terme. Mieux vaut, donc, être patiente si on souhaite venir à bout de ces petites envies.

 

Étape 4 : dernière touche beauté !

C’est le moment de soigner ses ongles mous et de renforcer ses arrières. L’idéal : déposer une couche de base durcissante avant le vernis. Souvent à base de kératine, il va renforcer et protéger l’ongle fragilisé. Après, c’est le moment de mettre en valeur ses mains avec un vernis de son choix. Il ne doit jamais être déposé trop près des cuticules pour les laisser respirer.

Passez enfin un polissoir sur tous les ongles et posez votre vernis sans faire plus de trois passages avec le pinceau pour éviter les surplus disgracieux. Pour qu’il tienne mieux, vérifier entre chaque couche qu’il est bien sec.

L’astuce pour le savoir : coller doucement un ongle sur l’autre. S’ils ne collent pas du tout l’un à l’autre, c’est complètement sec. Si ça adhère un peu, patientez encore.

Vous pouvez effectuer les mêmes opérations sur vos petits petons !!!