Pages Navigation Menu

Tout savoir sur les indices de protection

L’IP (Indice de Protection) ou le SPF (Sun Protection Factor), également appelé FPS (Facteur de Protection Solaire) juge le pouvoir protecteur d’un produit contre les coups de soleil. Il concerne donc la protection anti-UVB.

L’indice de protection a la même signification dans tous les pays. Il est déterminé par des tests standardisés.

Lors de ces tests, on applique une dose de produit solaire de 2 mg par cm2 sur une partie du dos de volontaires qui sont ensuite soumis à différentes doses d’UV. 24 heures après, on compare les réactions de la peau avec et sans protection solaire. On en déduit la Dose Erythémale Minimale (DEM), qui est la plus faible dose d’ultraviolet provoquant une rougeur de la peau. L’indice de protection est le rapport entre la DEM sur une zone de peau recouverte de crème solaire et la DEM sur une zone non protégée.

L’indice de protection est aussi le rapport entre le temps nécessaire pour obtenir un coup de soleil avec et sans la crème solaire. Exemple, si une personne a un coup de soleil au bout de 10 minutes sans protection, un SPF 15 signifie qu’il lui faudra 2 h 30 (soit 150 minutes ou 15 fois 10 minutes) pour obtenir le même coup de soleil avec ce produit solaire.

Le saviez-vous ? 

La protection contre les UV n’est pas proportionnelle à la valeur du SPF :

  • Un SPF 2 arrête 50% des UVB
  • Un SPF 15 arrête 93% des UVB (il laisse passer 1/15 soit 7% des UVB)
  • Un SPF 20 arrête 95% des UVB
  • Un SPF 30 arrête 97% des UVB
  • Un SPF 50 arrête 98% des UVB

Donc plus l’indice est élevé, meilleure est la protection. Mais il ne faut pas perdre de vue que toutes les personnes ne sont pas égales au regard des risques. Les peaux claires ont besoin d’une protection plus élevée contre les UV que les peaux mates.

Depuis 2007, la commission Européenne donne de nouvelles recommandations concernant les produits solaires afin de faciliter leur lecture et utilisation. Les catégories de protection sont uniformisées et doivent être indiquées aussi clairement que l’indice de protection sur le packaging selon le classement suivant:

  • SPF entre 6 et 10 = faible protection : déconseillé dans le cadre d’une exposition prolongée au soleil. Ce type de protection est généralement présent dans les fonds de teint et crèmes de jour, et protège la peau en cas de faible ensoleillement dans la journée.
  • SPF entre 15 et 25 = protection moyenne : convient pour les peaux mates naturellement, déjà bronzées, ou claires mais bronzant facilement
  • SPF entre 30 à 50 = haute protection : idéal pour les peaux claires prenant rapidement des coups de soleil, mais bronzant légèrement.
  • SPF 50+ = très haute protection : pour toutes les peaux ultra-sensibles et laiteuses, qui brûlent sans bronzer et qui ont besoin d’une protection très efficace.

A savoir : Autrefois autorisés, les indices SPF inférieur à 6 et la mention « écran total » sont désormais interdits pour les crèmes solaires. Les produits dont l’indice de protection étant inférieur à 6 sont totalement inefficace, et il n’existe pas de crème efficace à 100%, donc «l’écran total » ne peut exister !

 

Attention !

– Le SPF ne fournit aucune information sur la protection contre les UVA.

– Cependant depuis 2007, la commission Européenne demande que la protection contre les UVA et les UVB  soit équilibrée (ratio ≤ 3), quand c’est le cas le logo UVA doit être  indiqué sur le facing.

 

Retour au sommaire : Sous le soleil exactement