Pages Navigation Menu

Les soins protecteurs spécifiques

Je veux dorer sans sécher.
Les UV augmentent la température de la peau et entraînent son dessèchement. Donc si votre peau est de nature sèche et rugueuse, pour remettre son taux d’hydratation à niveau et la rendre lumineuse et rebondie, misez sur des produits riches en lipides qui assouplissent et restructurent l’épiderme, évitent de peler et de se retrouver avec un hâle terne.

Certains solaires puisent dans la panoplie d’actifs hydratants des crèmes de soin. Beurre de karité, extrait de concombre, huiles essentielles et aussi acide hyaluronique font leur apparition en 2013 . En prime, ils offrent une forte résistance à l’eau et à la transpiration donc une efficacité prolongée.Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je veux dorer sans rider
Pour prendre le soleil sans prendre des années, choisissez une crème haute protection qui bénéficie des dernières découvertes. Complétez avec un soin de nuit réparateur et surtout, même bronzée, continuez à vous protéger pour économiser votre capital soleil. Il existe des soins solaires anti-âge qui assurent sur tous les fronts : protecteur, activateur de hâle, protecteur de l’ADN, antioxydant, raffermissant et hydratant avec des actifs anti-taches. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je veux un teint sans taches
Si vous craignez les phénomènes d’hyperpigmentation (taches solaires, mélasmas, masque de grossesse), une seule défense : une haute protection 50+ équipée d’une large filtration anti-UVB et UVA courts et longs, accompagnée d’un actif dépigmentant pour réguler la mélanogénèse. Une astuce bonus : glisser sous votre soin solaire le matin et sous sa crème réparatrice le soir, un soin spécifique anti-taches. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je ne veux pas d’allergies
Les allergies solaires étant provoquées par les UVA longs (370 à 400 nm), on applique une formule qui protège autant des UVB (pour éviter les coups de soleil) que des UVA. L’idéal : un ratio UVA/UVB équilibré, égal à un. Protégée des UVA en recevant modérément les UVB, la peau s’habitue en douceur au soleil et voit son risque allergique diminuer.

D’autre part, si votre peau est sensible et réagit à l’application de cosmétiques, réduisez au maximum la quantité et le nombre de substances de la formule, et surtout celle de filtres chimiques. Deux options : N’utilisez que des filtres minéraux inertes et parfaitement tolérés. L’inconvénient : les fortes protections sont très opaques, difficiles à appliquer et souvent désagréables sur la peau. Ou user des deux types de filtres (chimiques et minéraux) en réduisant au maximum les chimiques avec des astuces de formulation « maison ». Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je préviens la couperose
Les UV et la chaleur dilatent les vaisseaux, ce qui risque d’aggraver les problèmes de rougeurs et de couperose chez les peaux fines et claires. La parade ? Des indices très élevés et un solaire équipé d’actifs antirougeurs et anti-inflammatoires qui diminuent leur intensité. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je veux m’exposer maquillée
La solution pour les accros du make-up : miser sur une texture protectrice teintée. Pour les peaux sèches, un fluide antitache et anti-âge, assurera un joli hâle naturel. Si vous avez une peau normale qui luit au moindre rayon ou une peau à tendance grasse, à vous les textures fluides, légères non grasses et un compact qui matifie. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je ne veux pas de boutons
Votre peau sécrète trop de sébum ? Même si elle semble se calmer au soleil, ne baissez pas la garde. En fait, son épaississement dû au bronzage bouche les pores, si bien que l’inflammation est temporairement maîtrisée. Très vite, elle reprendra le dessus, surtout au moment du débronzage. Pour parer à cet effet rebond, sélectionnez des produits avec des agents séborégulateurs. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je veux du bio
Avec la nouvelle réglementation, certaines marques bios, qui n’utilisent que des filtres minéraux, ont dû retirer leurs solaires. Opaques, difficiles à formuler, ils laissaient des traces blanches et ce d’autant plus que l’indice était élevé. Cependant, certains labos ont mis au point des formules testées sous contrôle dermatologique, certifiées bios avec filtres minéraux et actifs naturels (dont une partie d’origine biologique), sans paraben ni silicone, ni parfum de synthèse. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je veux mincir
Profitez du soin solaire corps pour déstocker les adipocytes. Le Traitement Amincissant Solairede Somatoline 30 promet jusqu’à 24 % de rondeurs en moins en deux semaines. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.

 

Je ne veux pas d’herpès
Parce que les UV – surtout les UVA – font chuter les défenses de la peau, le virus se réveille. Pour le neutraliser, dès les premiers rayons, sortez les lèvres couvertes avec des stick lèvres spécifiques herpes. Voir la sélection des rédactrices Beauté de la presse féminine.